Les principes de la thérapie psychocorporelle selon l'approche de l'analyse bioénergétique

Bienfaits

De par l’alliance entre le corporel et le verbal, l’analyse bioénergétique apporte une réponse aux troubles psychologiques et émotionnels (stress, anxiété, dépression, procrastination, ruminations...) et aux troubles psychosomatiques (comme des douleurs articulaires, ulcère, impuissance...).

L’analyse bioénergétique permet à la personne d’entrevoir de nouvelles façons d’être en relation avec soi-même, et la relation aux autres se transforme par conséquent. Le relâchement des tensions musculaires chroniques couplé à la relation thérapeutique visent à retrouver une joie spontanée, à faire émerger la créativité, améliorer les relations affectives, sexuelles, et à trouver un levier de développement personnel.

Principes

L’analyse bioénergétique est une méthode psycho-corporelle : elle implique autant le corps que le psychisme, et permet d’établir des liens entre les deux. Il s'agit d'une forme de psychanalyse corporelle. 

L'objectif de cette térapie est de restaurer la circulation bioénergétique dans le corps, pour retrouver du bien-être et de la sérénité. Les processus énergétiques sont ici entendus au sens de manifestation spontanées de la vie. Ne dit on pas « une personne pleine d’énergie » ? . 

Cette méthode considère que l'être humain, notamment pendant l'enfance, peut restreindre l'expression de sa vitalité et de ces émotions, pour répondre aux demandes de son entourage et obtenir son amour. La circulation de la vitalité et des émotions est réduite grace à la mise en place de tensions corporelles qui finissent par devenir inconscientes (appellées cuirasse caractérielle). 

Sur le long terme ses tensions, qui maintiennent une faible énergie de vie, engendrent une certaine forme de mal-être, et favorisent la rumination mentale..

Au cours de la thérapie, je vous amène à prendre conscience des tensions dans le corps, de leur lien avec les problématique actuelles rencontrées dans la vie mais aussi avec les blessures de l'enfance. Je propose des mouvements spécifiques, ainsi que d'exprimer les émotions, les mouvements et les pensées spontanées, pour assouplir les tensions psycho-corporelles. 

L'analyse bioénergétique insiste sur « l'enracinement » de plus en plus communément appelé « ancrage », un état où la personne se sent bien en contact avec ses pieds, ses jambes et son appui au sol. Cela induit forcément un meilleur contact avec soi et avec la réalité.

Au fur et à mesure des éances, la restauration de la circulation de l'energie de vie dans le corps, favorisera un mieux être dans la vie de tous les jours.

Lien vers une vidéo de Thierry JANSSEN, fondateur de l'école de la posture juste, qui donne un éclairage sur les principes de l'analyse bioénergétique.

 

Le thérapeute

Le thérapeute en analyse bioénergétique est dans une écoute active : il perçoit autant le verbal que le non verbal de son patient, de par tous les signaux émotionnels et corporels non conscients “tels des mouvements, des sons, des vibrations, des regards, toutes sortes d’expressions diverses et variées à contenir et interpréter au fur et à mesure de l’histoire que nous construisons et reconstruisons avec notre patient dans ce qu’il nous fait vivre sensoriellement, émotionnellement et rationnellement dans l’interaction avec lui. » (Lucienne Spindler)

Ainsi, le thérapeute peut dresser, progressivement le tableau entre le vécu présent et les conflits passés du patient, et l’amener à mettre en lumière sa problématique avec une compréhension globale qui lui permettra de la dépasser.

Comment se déroule l'analyse ?

En fonction du besoin, la durée du suivi thérapeutique sera très différent. Cela peut nécessiter aussi bien quelques mois à quelques années.

Chaque séance se compose de trois phases :

La première étape consiste en un état des lieux où le patient exprime ses conflits intérieurs, livre ses émotions, décrit ses sensations. Ce faisant, le thérapeute voit déjà se dessiner les liens entre les événements du quotidien et l’histoire passée de la personne.

La deuxième phase a pour objectif de conscientiser les tenants et aboutissants du conflit actuel : à quel moment a-t-il pris forme (petite enfance, enfance, adolescence…) ? Avec quelles personnes familiales ou non est-il / était-il en lien (parents, frères, sœurs, cousins, référents, etc.) ? Il s’agit de bien comprendre comment le conflit s’est figé et a cristallisé l’histoire dans le corps.

La troisième phase vient donc dénouer dans le corps les tensions identifiées dans les phases précédentes. L’énergétisation passe par l’expression des émotions refoulées, par la respiration, par différentes postures, et ainsi le relâchement des raideurs et tensions musculaires s’opère.

Pour clôturer la séance, le patient exprime oralement ce qu’il a vécu et échange avec le thérapeute, pour que le dénouement amorcé continue et que les changements dont la personne a désormais besoin s’intègrent progressivement dans sa vie quotidienne.